Finales Roi/Pion(s)

quelques finales de roi avec un ou plusieurs pions

Rois Eloignés


La première chose à faire est de centraliser les Rois. 

1.Re2 Re7 2.Re3 Re6 3.Re4 Rf6  
La solution passe encore par l'opposition : 
4.Rf4!  
[ Si 4.Rd5 les deux pions font Dame en même temps.] 
4../.Re6  
[sur 4../.Rg6 5.Re5 Rh6 6.Rf6 et le Roi blanc, en s'opposant au Roi noir, le force à abandonner son pion.]
5.Rg5 Re5 6.Rxh5 Rf5 7.Rh6 Rf6  
[si 7../.Rg4 7.h5!]
8.h5 Rf7 9.Rg5 Rg7 10.Rf5  
Après la prise du pion b5, les Blancs gagnent facilement.


Sacrifice de pion



Ici, la solution passe par une petite astuce qui consiste à sacrifier l'un des deux pions. 

En voici la démonstration : 
1.Rg5  
[ Attention au pat! Si les blancs qui ont le trait jouent : 1.Rf6? il y a pat ; 1.Re6 n'est pas mieux, après 1../.Rg7 2.Re7 Rh8 la nulle est inévitable.]
1../.Rg7 2.h8D+!! Rxh8 3.Rh6! opposition, le Roi blanc force le Roi noir à quitter le coin.
3../.Rg8 4.g7! Rf7 5.Rh7  

Les Blancs assurent la promotion du pion..



sacrifice de pion (suite)



Là encore, l'idée de sacrifier un pion, pour faire passer l'autre, est mise en pratique. 

1.g7 Rh7 2.g8D+!! mais surtout pas 2.Rf7?? pat.
Rxg8 3.Rg6!  
Le Roi blanc prend l'opposition. 
[ Surtout pas 3.g6 car alors on se trouve dans une situation classique de nulle comme étudiée plus haut.] 
3../.Rh8 4.Rf7 Rh7 5.g6+  

Il ne reste plus qu'à pousser le pion jusqu'à la huitième rangée.



sacrifice de pion - rois éloignés



1.b6!! cxb6  

[ 1../.axb6 ne change rien.]

2.a6! et les Noirs ne peuvent résoudre le dilemme.

bxa6 3.c6 le pion file à Dame. 

Une position de pions qui peut apparaître sur un échiquier bien moins dépouillé, une manoeuvre à retenir absolument.



contre majorité de pions - rois éloignés



Généralement, dans le cas d'une majorité de pions, le candidat à la promotion est celui qui ne rencontre pas d'adversaire sur sa colonne et qui est le plus éloigné du Roi adverse (à condition que celui-ci soit hors du carré). 
1.a4!  
[ Sur 1.b4 la sanction est immédiate: 1../.b5!! 2.Rg1 et pour le Roi noir, qui a l'opposition, il ne reste plus qu'a grignoter les pions blancs ( si 2.a4 bxa4 le pion noir arrive le premier.) ] 
1../.Rg3 2.b4 Rf4 3.a5 Re5  
[ 3../.bxa5 perd un temps inutilement et n'apporte rien. 4.bxa5 et le Roi noir n'est pas dans le carré.] 
4.a6 Rd6 5.a7 Rc7  
Le pion blanc file à Dame.



pions passés éloignés - l'appat



La manoeuvre qui consiste à attirer le Roi ennemi vers le pion passé éloigné, qui sert d'appât, est courante. Encore faut-il y penser.

Compter les coups dans cette finale, comme dans bien d'autres, est une habitude à prendre.

1../.h5 2.Re4 h4 3.Rf4 Rc5!  

Maintenant, le Roi noir a le temps de manger les pions blancs et, le pion "a", protégé par son Roi, atteint facilement sa case de promotion.



Structure affaiblie - Démonstration

1../.f5! un coup très puissant qui paralyse tous les pions blancs. 
2.Re2 Rd6! centralisation du Roi. 
3.Rd2 Rd5 4.Rc3 a5! enlève tout espoirs de pénétration. 
5.Rb3 h5! avec l'idée de dévier le pion g3 suivi de Re4 et de la poussée f4. 
6.Rc3 g5 7.Rb3 h4! 8.gxh4 gxh4 9.Rc3 Re4! 10.a4 bxa4 11.Rc4 a3 12.Rb3 a2!! pour éloigner le Roi blanc
13.Rxa2 f4! bien sur, surtout pas ../.Rxe3??  
14.exf4 Rxd4 mais pas ../.Rxf4?
Après coup tout semble facile, ne vous y fiez pas, il y a dans cet exemple quelques subtilités qui reviennent régulièrement dans ce type de finale:
1../.f5 (pour fixer les pions blancs, 2../.Rd6 (et non b6), 4../.a5 (la force des pions sur une même ligne), 7../.h4 etc.
La suite est maintenant facile pour les Noirs.